Le projet d’appui à la sécurité alimentaire PASA a encore une fois de plus répondu présent au forum départemental de Malem hodar.

Placé sous la présidence effective du gouverneur de la région de Kaffrine et orienté sur le thème de « « Changements climatiques, Sécurité Alimentaire, Préservation des ressources Naturelles », la deuxième édition du forum, tenue le 19 décembre 2018, a refusé du monde et a vu la participation des autorités locales et administratives, des chefs coutumiers et de plusieurs acteurs de développement de la zone dont le PASA LOUMAKAF.

Dans le cadre de sa stratégie de communication, le PASA a mis en place un stand d’exposition et une équipe d’experts pour mettre en exergue ses réalisations substantielles dans le développement économique de la région de Kaffrine.

Le riz Ndoucoumane, une innovation du PASA, a été un centre d’intérêt incontournable. En effet, le PASA dans le cadre de sa contribution à l’atteinte de l’auto-suffisance en riz, a mis en place plusieurs infrastructures hydrauliques de mobilisation d’eau dans les vallées. De plus, l’acquisition de matériels agricoles et le renforcement des capacités des producteurs ont favorablement contribué à la hausse des emblavures et par ricochet l’augmentation de la production du riz. Le riz Ndoucoumane est la labélisation du riz de la région de Kaffrine.

En outre, le PASA a aussi boosté la production maraichère en mettant en place des fermes équipées et des périmètres maraichers. L’épargne pour le changement (EPC), consistant à regrouper les groupes de femmes pour l’épargne locale, a aussi fait l’objet d’une attention particulière auprès des visiteurs.

Le forum a permis de montrer les résultats du projet. Les récoltes de riz, les produits maraichers et quelques échantillons du matériel mis à la disposition des producteurs ont été exposés au public. Les échanges avec les autorités et les visiteurs ont permis de rendre compte sur les activités du PASA mais aussi de renforcer la sensibilisation sur les défis à relever pour la relance de l’économie de la zone.

 

Laisser un commentaire