STRATEGIE DE CAPITALISATION
A-   Justification
Compte tenu de la stratégie d’intervention diversifiée du projet impliquant plusieurs acteurs, il est important de mettre en place dès le départ un mécanisme de capitalisation des expériences du projet afin de pouvoir tirer à temps les leçons de nos interventions et de construire un savoir-faire permettant de valoriser les connaissances, informations et compétences issues directement ou indirectement de la mise en œuvre du projet. Cela se justifie d’autant plus que le projet intervient dans plusieurs secteurs (agriculture, élevage, environnement, etc.) qui comportent plusieurs thématiques (maîtrise de l’eau, prise en compte des couches vulnérables (femmes et jeunes), diversification, protection de l’environnement, nutrition, etc.). La durée du projet étant très limité, il est donc essentiel d’anticiper, en rapport avec les partenaires clés, sur la définition d’une bonne stratégie de capitalisation avec des outils et supports bien élaborés et largement partagés.

Ainsi, cette présente note se propose de définir la stratégie globale du PASA LouMaKaf pour la capitalisation de ses expériences. Dans un premier temps, elle donne les objectifs globaux de la capitalisation avant d’expliquer la démarche méthodologique préconisée et de fournir enfin les outils et supports de capitalisation.

B-Définition de la capitalisation

La capitalisation des expériences d’un projet  est un processus dont l’objet est de réunir les éléments constitutifs d’un ensemble de faits, informations ou connaissances issus du projet ou d’autres organisations  afin de les valoriser dans le cadre du projet ou pour l’utilisation par d’autres dans la perspective d’amélioration de l’action.

C-Objectifs de la capitalisation

La démarche de capitalisation vise à :

  • diagnostiquer et évaluer régulièrement la stratégie d’interventions du projet
  • modéliser les savoir-faire de tout le dispositif de mise en œuvre, mais aussi ceux des bénéficiaires du projet
  • améliorer la qualité et l’efficacité des interventions du projet
  • partager les expériences du projet avec d’autres acteurs
  • organiser l’ensemble des données disponibles durant la vie du projet afin de les utiliser pour une bonne prise de décision
  • valoriser les acquis du projet et ses interventions
  • contribuer aux changements globaux visés par les interventions du projet.

D-Parties prenantes de la capitalisation.

Cette partie propose une analyse des parties prenantes du processus de capitalisation des expériences du Projet.

Mais de prime abord, il faudra retenir que les acteurs clés de la capitalisation doivent être les acteurs de l’expérience eux-mêmes, même si un appui extérieur peut s’avérer souvent utile pour faciliter et coordonner le processus (Consultant).
Le tableau ci-après récapitule les parties prenantes du processus :


Les destinataires de la capitalisation sont les agents du projet, les équipes d’autres projets, les ONG, les bénéficiaires et partenaires du projet, des bailleurs de fonds, des associations intervenant au niveau local et/ou national, des institutions de coopération internationales, etc.