Les principales réalisations attendues du projet se résument comme suit :

  • appui à la mise en valeur de 2.110 ha de terres par la maîtrise de l’eau (1.600 ha de bas-fonds, 450 ha de périmètres, 60 ha de jardins) ;
  • organisation de 25 unités pastorales à partir de 8 nouveaux forages et 10 forages réhabilités ;
  • construction de bâtiments diversifiés (18 bâtiments d’exploitation, 30 parcs de vaccination, 25 hangars de stockage de fourrage, 120 chèvreries/bergeries et 60 poulaillers) ;
  • réalisation de 120 km de pistes rurales ;
  • actions de formation, de structuration en direction de plus de 30.000 producteurs. La mise en œuvre du projet s’exécutera de manière très participative et touchera une population de 390.000 personnes (60% femmes), avec une attention spécifique pour l’emploi des jeunes (2.900 emplois directs) et la résilience au changement climatique. Il générera une production végétale et animale estimée respectivement à plus de 22.000 et 5.000 tonnes, et procurera des revenus pouvant dépasser trois millions FCFA/an par exploitation.