Le projet intervient dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine. Ces 3 régions représentent environ le  1/3 du territoire national. Elles abritent 2 millions d’habitants et 3.300.000 ruminants.

La zone est caractérisée par :

  • des indices de pauvreté situés entre 45,2% et 63,8% ;
  • des taux de malnutrition aigüe globale compris entre 11 et 14% ;
  • un écosystème fragile (pluviométrie faible, erratique et feux de brousse) ;
  • un déficit d’appui d’envergure dans le domaine agricole.